Nouvelles du CRBC | 2014

Soutenance de thèse de Martin Bowen :

Soutenance de thèse de Martin Bowen : "Pouvoir, communication et système politique. L'espace public au Chili pendant l'âge des révolutions (1808-1830)"

Samedi 5 juillet à 9h, EHESS, Salle 7, 105 bd. Raspail, Paris 6e

Le CRBC et Mondes Américains sont heureux de vous inviter à la

Soutenance de thèse de doctorat de Martin Bowen Silva

Pouvoir, communication et système politique. L'espace public au Chili pendant l'âge des révolutions (1808-1830)


Sous la co-direction de Jean-Frédéric Schaub et Christophe Prochasson
Directeurs d'études à l'EHESS

Samedi 5 juillet 2014, 9h à l'EHESS
105 boulevard Raspail Paris 6e
Salle 7
 



Le jury sera composé de :
 
• Annick Lemperière, Professeure des universités, Université Paris 1
• Frédérique Matonti, Professeure des universités, Université Paris 1
• Clément Thibaud, Maître de conférences, Université de Nantes
• Jean-Frédéric Schaub, directeur d'études à l'EHESS, co-directeur de thèse
• Christophe Prochasson, directeur d'études à l'EHESS, co-directeur de thèse

Résumé :
 
Cette thèse analyse les présupposés sur la communication qui gouvernaient les discours et les pratiques politiques au Chili pendant l’âge des révolutions (1808-1830). Le texte est divisé en deux parties. La première est consacrée à l’analyse des mécaniques de la publicité. On y démontre que la publicité était d’abord associée à la visibilité, ce qui se traduisait par des pratiques destinées à attester des réalités invisibles. Elle était aussi définie suivant un principe de propagation, dont les mécanismes principaux étaient l’imitation et la contagion. Mais l’espace public était aussi un espace de révélation et de circulation de la vérité, problème qui est abordé dans la seconde partie de ce texte. Pour les contemporains, la publicité est le lieu d’une lutte permanente entre des vérités concurrentielles. En même temps, le faux hantait constamment le système politique, déterminant les sujets qui devaient être exclus de toute participation politique, et donnant lieu à la crainte que le peuple souverain puisse tomber sous l’influence du mensonge. Finalement, la vérité devait aussi être correctement mise en circulation, comme le montre l’étude de l’espace théâtral. Lieu où la vérité devait être transmise au public, le théâtre devait être réformé pour le hisser à la hauteur de sa mission civilisatrice. En même temps, toutes les médiations qui opéraient à l’intérieur de l’institution théâtrale devaient être contrôlées, pour assurer la transmission de la vérité. Pris dans leur ensemble, ces problèmes permettent d’expliciter la manière par laquelle les contemporains comprenaient le rapport entre politique et communication.
 
 
Mots-clés :
Histoire, Vérité, Opinion publique, Espace public, Thèâtre, Visibilité, Chili
EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Les origines océaniques des révolutions atlantiques

École d'été - Lundi 04 juin 2018 - 10:00Ce séminaire d'été de cinq jours, qui réunit des spécialistes travaillant à la fois sur l'Atlantique nord et sud et sur l'Ancien et le Nouveau Monde, part d'une hypothèse centrale selon laquelle les pratiques politiques présentes sur les différentes rives (...)(...)

Lire la suite

Jardins et sociabilités

Colloque - Mercredi 09 mai 2018 - 09:15Dans leurs versions publiques et privées, les jardins se constituent comme des espaces privilégiés pour les pratiques de sociabilité. En Occident comme en Orient ils favorisent les rencontres, tout comme l’affirmation des hiérarchies par la mise en place de (...)(...)

Lire la suite

Les pratiques et le local dans les mondes américains

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 mai 2018 - 09:00Lors de deux précédentes éditions (2012 et 2014), les journées d’études organisées par les doctorant.e.s de Mondes Américains avaient interrogé la perspective hémisphérique, un des fondements scientifiques de notre laboratoire. Cette nouvelle jour (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRBC - Mondes Américains / EHESS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
T.  +33 (0) 1 49 54 20 85
F.  +33 (0) 1 49 54 25 36

 

Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Facebook