Les publications sur le Brésil | 2016

Traces

Traces

Mémoires et politiques des désastres en Amérique Latine

Sous la direction de Diego Zenobi, Susann Ullberg et Telma Camargo Da Silva, Préface de Cornelia Eckert (mai 2016)
Paris,  L'Harmattan,  [2016],  132 p.

Ces quatre études complémentaires s’inscrivent dans le champ de l’anthropologie des désastres ou « événements critiques » : en 1987, au Brésil, à Goiânia, des habitants sont contaminés au césium 137 (Telma) ; le 29 avril 2003, une inondation catastrophique se produit dans la ville argentine de Santa Fe (Susann) ; le 3 décembre 2004, à Buenos Aires, un incendie durant un concert de rock au théâtre Cromañón coûte la vie à 194 jeunes (Diego) ; un dépotoir, toujours à Buenos Aires, est le lieu de passage vers le cirujeo, devenir ramasseur d’ordures pour survivre (Mariano). Ces études posent, crucialement, comme le précise l’éclairante préface de Cornelia Eckert, la question de la mémoire : se souvenir de La Quema, dépotoir, lieu de violence et de survie... Comment organiser et garder la mémoire de l’inondation de 2003, des 194 jeunes, de l’accident radioactif, quand l’art s’empare officiellement, en 2014, de la catastrophe de 1987... Il faut collecter les récits, les manières de vivre, car raconter des histoires sur le passé est une pratique sociale cruciale pour l’action humaine, qui structure « des évènements temporellement distribués en totalités interprétables ».

Telma Camargo das Silva enseigne à PPGAS-NEAP (FCS-UFG) à Goiânia, au Brésil ; Susann Ullberg à CRISMART, Swedish Defense University, en Suède ; et Diego Zenobi et Mariano D. Perelman à UBA-CONICET, en Argentine.
Avec la participation de Cornelia Eckert pour la préface, de l’Université Fédérale du Rio Grande du Sud à Porto Alegre, au Brésil.

EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Plus d'actualités

CRBC - Mondes Américains / EHESS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
T.  +33 (0) 1 49 54 20 85
F.  +33 (0) 1 49 54 25 36

 

Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Facebook