Les publications sur le Brésil | 2016

Fêtes populaires et carnaval

Fêtes populaires et carnaval

Le commerce de rue en temps de fête à Salvador de Bahia

Julie Lourau (février 2016)
Paris,  L'Harmattan, Collection Anthropologie critique ,   [2016],  214 p.

Les barraqueiros, les marchands des fêtes populaires de Salvador, sont à la croisée des chemins...
Ils sont d’abord (dans leurs récits), de façon récurrente et dans une litanie de résistance, les gardiens d’une tradition, d’un mode de faire qui renvoient à l’ancestralité africaine déportée par l’esclavage à Salvador de Bahia. Ces pratiques, qu’ils estiment africaines et sont
marquées par la condition esclave, restent celles des populations pauvres dans la contemporanéité.
Du fait d’être associés à la rue, à la pauvreté et à l’Afrique dans son acception de terre non civilisée – argument avancé officiellement pendant des siècles afin de justifier les crimes et violences commis au nom de la colonisation et de l’avancée de la civilisation – ils sont aussi victimes, de la part des pouvoirs publics d’une répression effrénée et d’une volonté de contrôle.
Bien qu’ils se trouvent au cœur de la plus grande fête populaire de la planète, comme s’en targuent les organisateurs officiels du carnaval de Salvador, ces marchands de rue n’en sont pas moins souvent malmenés par des mesures de standardisation qui ne tiennent pas compte de leur spécificité historique, locale.
Ces « porteurs de traditions » sont donc la cible de mesures de répression dues à des préjugés locaux sur « la place du noir » dans la société brésilienne, et de mesures globales de standardisation lorsqu ́ils s’inscrivent dans le contexte touristique.


Julie Lourau est docteure en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS). Elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques spatiales et aux mécanismes de contrôle. Salvador de Bahia est son lieu de résidence depuis 2007.

EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Les mondes de 1848

Colloque - Mercredi 12 décembre 2018 - 09:45Des révolutions de 1848 et du « printemps des peuples », tout semble avoir été dit. On en connaît les chronologies, les discontinuités, les espoirs, les luttes, les flux et les reflux. La dimension transnationale de la « plus européenne des révolutions (...)(...)

Lire la suite

Les mondes de 1848

Colloque - Jeudi 13 décembre 2018 - 10:30Des révolutions de 1848 et du « printemps des peuples », tout semble avoir été dit. On en connaît les chronologies, les discontinuités, les espoirs, les luttes, les flux et les reflux. La dimension transnationale de la « plus européenne des révolutions du (...)(...)

Lire la suite

Les mondes de 1848

Colloque - Vendredi 14 décembre 2018 - 10:00Des révolutions de 1848 et du « printemps des peuples », tout semble avoir été dit. On en connaît les chronologies, les discontinuités, les espoirs, les luttes, les flux et les reflux. La dimension transnationale de la « plus européenne des révolutions (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRBC - Mondes Américains / EHESS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
T.  +33 (0) 1 49 54 20 85
F.  +33 (0) 1 49 54 25 36

 

Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Facebook