Actualités

Territoires et sociétés en Amazonie brésilienne. Approches récentes en anthropologie et en histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 23 mars 2018 - 09:45Cette journée d’études sur l’Amazonie brésilienne a pour but de discuter des travaux récents d’historiens et d’anthropologues portant, d’une part, sur les relations entre pouvoir et territoire à différentes échelles, et, d’autre part, sur les rapports des sociétés amazoniennes à leurs espaces de vie, aujourd’hui comme dans le passé.Si l’Amazonie constitue depuis longtemps un terrain privilégié pour les spécialistes de l’histoire environnementale, y compris dans une perspective globale, ce n’est que plus récemment que l’histoire de cette région a commencé à être réellement prise en compte dans les grandes synthèses opérées sur l’histoire économique et politique de l’Amérique portugaise et du Brésil post-indépendance. En outre, les études sur les transformations de la nature et de l’économie amazonienne sont depuis quelques années plus intimement liées à l’histoire sociale de la région. Le développement de l’histoire de l’esclavage et de l’histoire des Amérindiens a ainsi permis de cesser de les voir comme de simples victimes de la violence des colonisateurs, pour les appréhender comme des acteurs essentiels de la construction des paysages – y compris ceux des villes – et des territoires politiques et économiques.Du point de vue de l’anthropologie, si le rapport à l’environnement fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études ethnographiques, les chercheurs investissent également d’autres problématiques d’une actualité brûlante dans la région, comme la création et la gestion des unités de conservation, les programmes et projets de développement économique (« durable » ou non), ou encore la délimitation de territoires destinés à des groupes spécifiques (Indiens, quilombolas, populations « traditionnelles »).L’Amazonie est ainsi devenue un objet d’étude privilégié où convergent des chercheurs de différentes disciplines, qui s’attachent à analyser l’évolution du maillage territorial civil et religieux, la vie dans les fronts pionniers, la formation des villes et des réseaux urbains, ou encore les transformations des structures foncières, aussi bien dans les zones rurales qu’à l’intérieur des villes. Programme9h15 – Accueil des participants9h30 – IntroductionPremière séance –  Présidente: Véronique Boyer• 9h45-10h15 : Cédric Yvinec – CNRS, Mondes Américains« Les évolutions du rapport au territoire chez les Suruí du Rondônia depuis les années 1970 »• 10h15-10h45 : Pascale de Robert – IRD, Paloc« De l’Araguaia à l’Ariège. Récits de voyages et de rencontres dans la fabrique du territoire mebêngokre »• 10h45-11h15 : Émilie Stoll – CNRS, Urmis« Acteurs et enjeux du recensement de la propriété foncière en Amazonie brésilienne au tournant du XXe siècle »• 11h15-12h15 : débat Deuxième séance – Présidente : Claudia Damasceno• 14h15-14h45 : Antoine Acker – Univ. de Turin« Le « splendide désastre » de Volkswagen : une nouvelle Amazonie dans la mondialisation »• 14h45-15h15 : Rafael Chambouleyron – Univ. Fédérale du Pará, Professeur invité à l’EHESS« État du Maranhão, État du Brésil. L’Amazonie dans l’Amérique portugaise »• 15h15-15h30 : pause café• 15h30-16h15 : Renata Malcher de Araújo – Univ. de l’Algarve, Professeur invitée à l’EHESS« L’État du Grão-Pará e Maranhão : l’idée de territoire et de capitale en Amazonie entre les XVIIe et XVIIIe siècles »• 16h15-17h30 : débat et clôture

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Ruy Braga, Professeur à l'Université de São Paulo

Table ronde - Lundi 05 février 2018 - 12:00L’activisme social du précariat globalisé, devenu plus visible à partir de la crise de la globalisation de 2008, attire de plus en plus l’attention des sociologues dans différentes parties du monde. Cette conférence vise à présenter les principales caractéristiques du cycle actuel de mobilisation des travailleurs précaires au Brésil. Je me concentrerai, en particulier, sur les travailleurs sans-toit, pour comparer le cas brésilien avec les réalités sud-africaine et portugaise.Conférence en portugais*** Entrée libre ***

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Carly Machado Professeur à l'Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro

Table ronde - Lundi 13 novembre 2017 - 12:00Pendant des nombreuses années, le catholicisme a été la religion hégémonique au Brésil, d’un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Les catholiques étaient majoritaires numériquement, et l’idée d’une « culture brésilienne » elle-même s’ancrait fortement dans des références catholiques. Depuis une vingtaine d’années, cette réalité change. Au-delà de la croissance du nombre d’évangéliques dans le pays, ce changement s’opère au niveau des références, des revendications et des querelles soulevées par les évangéliques dans la sphère publique brésilienne. Ce processus n’est pas sans effet sur les arènes politiques et culturelles du pays. L’objectif principal de cette conférence est de réfléchir à ces changements, notamment au rôle des interventions médiatiques de la part de ces nouveaux acteurs, ainsi qu’aux différentes échelles de leur action politique. L’analyse que je propose s’intéresse moins aux controverses au niveau national que sur les spécificités de l’action politique au niveau local mettant en relation religion, politique et culture.*** Entrée libre ***

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS et directeur d'études à l'EHESS

Table ronde - Lundi 04 décembre 2017 - 12:00Vivre dans un quartier ségrégué où se concentre la richesse permet aux catégories supérieures de profiter des avantages de l'entre-soi en termes de sécurité et de bien-être et d'être en conformité avec le statut social auquel elles aspirent. Mais la production ou reproduction de ce mode de vie relativement coupé des autres couches de la population s'accompagnent aussi de représentations particulières à l'égard des pauvres. Qu'ils côtoient ou non des pauvres dans leur vie quotidienne, que leur quartier soit ou non très éloigné des zones urbaines déshéritées, les riches ne peuvent se définir eux-mêmes sans donner un sens à la position dominante qu'ils occupent, sans évoquer, au moins indirectement, la situation de celles et ceux qui vivent dans le dénuement, et, par conséquent, sans rationaliser les inégalités et penser la pauvreté. À partir d’une enquête comparative réalisée à Paris, São Paulo et Delhi [Paugam, Serge, Bruno Cousin, Camila Giorgetti & Jules Naudet. 2017. Ce que les riches pensent des pauvres. Paris : Seuil], cette conférence étudiera de façon synthétique ce que les riches pensent des pauvres en abordant successivement plusieurs dimensions : la constitution d'une distance sociale par la production d'un ordre moral supérieur, le souci de se protéger de cette catégorie parfois assimilée à une classe dangereuse et/ou répugnante et, enfin, la justification de l'infériorité jugée naturelle ou méritée des pauvres. Il s’agira d’étudier les facteurs explicatifs aussi bien des convergences que des variations observables d'un lieu à l'autre, ce qui conduira à discuter des conditions locales et nationales de la solidarité entre les riches et les pauvres et à faire ressortir la spécificité du cas de São Paulo.*** Entrée libre ***

Lire la suite

Table ronde autour de Brésil(s) n°12 | Parcs et jardins,

Table ronde - Lundi 15 janvier 2018 - 14:00Présentation du dossier par Paulo César Garcez Marins (Musée Paulista de l'Université de São Paulo, USP) et Mônica Raisa Schpun (CRBC-EHESS - Faculté d'architecture et urbanisme de l'USP, FAU-USP)Présentation de leurs articles respectifs :• Márcia Regina Romeiro Chuva (Université fédérale de l'Etat de Rio de Janeiro, UNIRIO) - par vidéoconférence• Cristiane Maria Magalhães (Centre supérieur d’enseignement et de recherche de Machado, CESEP) - par vidéoconférence• Vera Beatriz Siqueira (Université de l'Etat de Rio de Janeiro, UERJ)• Aline de Figueirôa Silva (Université fédérale de Bahia, UFBA)Discutants : Ana Lucia Duarte Lanna (FAU-USP), Jacques Leenhardt (EHESS) et Antoine Gourmay (Paris-Sorbonne)Peu étudiés par les sciences humaines et sociales au Brésil, les parcs et jardins des villes du pays sont pourtant un objet particulièrement riche d’enseignements pour qui s’intéresse aux manières de concevoir, d’aménager, de fréquenter et de préserver l’espace public. Plus largement, leur examen nous éclaire aussi sur des enjeux et des conflits sociaux, politiques et symboliques. Ces lieux, véritables laboratoires, croisent ainsi l’histoire de l’urbanisme, du paysagisme et des politiques de définition et de préservation du patrimoine à l’échelle locale, régionale ou nationale, tout comme l’histoire sociale des villes. Touchant directement à la flore – sélectionnée, organisée, mais aussi revisitée afin de composer et dessiner un parc ou un jardín –, ce champ de recherche concerne aussi, au Brésil, l’imaginaire des tropiques et sa mise en question. Les espaces verts des villes brésiliennes, leur étendue, leur état de préservation, leur fréquentation sont enfin des indicateurs non négligeables des conditions de la vie urbaine. Et si leur situation actuelle préoccupe, c’est qu’elle est le résultat d’une histoire complexe où confluent et se confrontent les intérêts économiques et politiques les plus divers. Ces lieux peuvent ainsi, selon les cas, devenir des icônes qui parlent du pays, de ses villes, de l’histoire qui les a façonnées. Car il s’agit en fin de compte, dans le cœur des villes et de la vie urbaine, d’espaces clés pour les citadins qui permettent la rencontre, le vivre ensemble, l’apprentissage de la mixité autant que des évitements, de la reconnaissance mutuelle entre égaux et de l’expérience des inégalités.

Lire la suite

Les études brésilianistes en Europe : état des lieux

Table ronde - Lundi 22 janvier 2018 - 14:00L’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) vise à réunir des étudiants, enseignants et chercheurs de toutes les disciplines travaillant dans les institutions européennes sur le Brésil.Cette table-ronde fait partie de notre effort de construction de ce réseau. Elle est aussi une activité préparatoire pour le prochain congrès de l’ABRE, à l’EHESS (Paris) en septembre 2019.*** Activité en portugais ***Programme/ProgramaBoas-vindas e introduçãoMônica Raisa Schpun (CRBC/Mondes américains-EHESS, Vice-Presidente da ABRE)Primeira parte: a ABRE e os estudos brasilianistas na Europa• Os estudos brasilianistas na Bélgica e na HolandaMarianne Wiesebron (Universidade de Leiden, Presidente da ABRE)• Os estudos brasilianistas em Portugal: que passado, que futuro?Sónia Sofia Ferreira (CRIA/FCSH-NOVA; URMIS-Paris 7, responsável pela Comunicação da ABRE)• Os estudos brasilianistas na Itália e a dimensão europeiaSofia Venturoli (Universidade de Turim, secretária da ABRE)• Os estudos brasilianistas no Reino Unido em perspectiva comparadaVinicius de Carvalho (King’s College Londres, responsável pelos financiamentos e patrocínios da ABRE)• Os estudos brasilianistas nos países escandinavos e na AlemanhaGeorg Wink (Universidade de Copenhagen, tesoureiro da ABRE)Segunda parte: a situação francesa na pespectiva do congresso ABRE de 2019Véronique Boyer (CRBC/Mondes américains-EHESS – CNRS)Sylvain Souchaud (IRD/Universidade Paris-Diderot)Anaïs Fléchet (Universidade de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)Ilda Mendes dos Santos (Universidade Paris 3)Michel Riaudel (Universidade Paris-Sorbonne)Juliette Dumont (Universidade Paris 3, Presidente da Association pour la recherche sur le Brésil en Europe, ARBRE) Discussão com a salaConclusão – Mônica Raisa Schpun

Lire la suite

Le chiffre et la carte

Colloque - Jeudi 21 septembre 2017 - 09:30Le chiffre (le recensement, les enquêtes statistiques, les données, les artefacts comme le taux de chômage ou l’indice des prix) et la carte (les descriptions géographiques, les différents types de cartes, géologiques, topographiques, etc., leur soubassement foncier) sont deux des technologies dont parle Benedict Anderson dans son célèbre Imagined Communities et qui, avec le musée, ont contribué à forger l’imaginaire national. Ces deux technologies ont rarement été analysées parallèlement ou conjointement. C’est ce que nous tenterons de faire durant ce colloque qui réunit des spécialistes de sociohistoire de la quantification et de cartographie historique provenant d’Amérique latine, d’Amérique du nord et d’Europe.Centré autour de trois ateliers consacrés à l’Amérique latine, le colloque permettra de montrer l’énorme développement de la recherche sur l’Amérique latine du point de vue du rôle du chiffre et de la carte. Il mettra aussi en parallèle cette production avec celle des spécialistes d’autres aires géographiques, l’Amérique du nord, l’Europe et l’Afrique. De plus, ce colloque fera communiquer divers savoirs (politologique, sociologique, démographique, historique, etc.) et dialoguer différentes générations de spécialistes de l’histoire de la raison statistique et cartographique.Objectifs du colloqueLes réseaux latino-américain et européen ont eu peu d’occasions d’entrer en relation. L’un des objectifs du colloque est précisément de connecter les réseaux continentaux ou subcontinentaux de chercheurs travaillant sur le chiffre et la carte. Et de le faire depuis le Canada. Les chercheurs d’ici ont en effet déjà joué un rôle non négligeable dans le début d’une structuration d’un réseau mondial à tout le moins sur la thématique du chiffre et ont contribué à faire connaître, par exemple, l’originalité de l’expériencestatistique canadienne.Inscription obligatoireLes places sont limitées.INFO : cirst@uqam.caOrganisé en partenariat avec :Université du Québec à Montréal (UQAM) – dont le Rectorat et le vice-rectorat à la recherche et à la création, la Faculté de science politique et de droit (FSPD), le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), le Service des relations internationales de l’UQAM, et le Département de science politique, la chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences–, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), Mondes Américains, le CRH, et l'EHESS.

Lire la suite

EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Les origines océaniques des révolutions atlantiques

École d'été - Lundi 04 juin 2018 - 10:00Ce séminaire d'été de cinq jours, qui réunit des spécialistes travaillant à la fois sur l'Atlantique nord et sud et sur l'Ancien et le Nouveau Monde, part d'une hypothèse centrale selon laquelle les pratiques politiques présentes sur les différentes rives (...)(...)

Lire la suite

Jardins et sociabilités

Colloque - Mercredi 09 mai 2018 - 09:15Dans leurs versions publiques et privées, les jardins se constituent comme des espaces privilégiés pour les pratiques de sociabilité. En Occident comme en Orient ils favorisent les rencontres, tout comme l’affirmation des hiérarchies par la mise en place de (...)(...)

Lire la suite

Les pratiques et le local dans les mondes américains

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 mai 2018 - 09:00Lors de deux précédentes éditions (2012 et 2014), les journées d’études organisées par les doctorant.e.s de Mondes Américains avaient interrogé la perspective hémisphérique, un des fondements scientifiques de notre laboratoire. Cette nouvelle jour (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRBC - Mondes Américains / EHESS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
T.  +33 (0) 1 49 54 20 85
F.  +33 (0) 1 49 54 25 36

 

Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Facebook